Problèmes fréquents en camping-car : comment les éviter ?

By 8 décembre 2015 octobre 9th, 2018 Assurance Camping-car
Assurance Camping Car, Assurance Camping Car Pas Cher, Devis Assurance Camping Car, Assurances Marie

Pour éviter les problèmes fréquents en camping-car, petits sinistres ou grands dégâts, voici nos conseils :

Quels sont les problèmes qui touchent le plus les camping-cars ?

En dehors du vol, les ennuis qui nous sont rapportés le plus souvent sont les éclatements de pneus, les dégâts dus au gel, l’infiltration, les bris de glace et les dégâts sur la carrosserie.

Contre le vol :

Les camping-cars sont fréquemment la cible de vols. Pour les éviter, il faut rendre l’effraction plus difficile ou dissuader les voleurs.

Pour les Fiat Ducato, Citroën Jumper et Peugeot Boxer (hors camping-car intégraux), une solution économique  et très efficace est de tendre une sangle ou une chaîne entre les accoudoirs des portes conducteur et passager. Ainsi, même si le voleur parvient à forcer la serrure de la cabine, les portes resteront difficiles à ouvrir. D’autres idées sont listées sur cet article du Monde du Camping-car. Si vous avez d’autres idées, partagez-les ci-dessous !
Pour la plupart des véhicules, et surtout pour la porte de la cellule, il existe des systèmes antivols extérieurs à la fois efficaces et dissuasifs. Un exemple parmi d’autre : le Fiamma Security 46 Pro. Les autocollants « alarme » peuvent également être dissuasifs.

C’est surtout le bon sens qui prévaut dans bien des cas : se garer dans un endroit visible, avec du passage. Eviter de placer la porte de la cellule contre un buisson ou tout autre élément qui permette à une personne de se dissimuler. Baisser tous les stores avant de partir, ne pas laisser d’objets de valeur en évidence et utiliser des caches aménagées pour les objets précieux…

Contre l’éclatement de pneus :

Priorité aux pneus spécifiquement conçus pour les camping-cars, montés avec des valves métalliques. Plusieurs marques en proposent, et ils font une réelle différence. Les simples pneus utilitaires ne sont pas adaptés pour les camping-cars qui sont en charge en permanence et restent souvent immobiles en semaine.
Pourquoi les valves ? Lors des sinistres que nous traitons, de nombreux éclatements sont dus à une valve déficiente. Le poids et l’utilisation des camping-cars a tendance à les user plus vite que la normale.

Contre les bris de glace :

Demande de devis

Devis rapide, Comme pour tout autre véhicule, faites réparer les petits éclats de pare-brise avant qu’ils ne s’étendent.

Contre les dégâts de carrosserie :

Un autre problème fréquent en camping-car : les dégâts de carrosserie. Ils se produisent le plus souvent dans les parkings ou sur des routes étroites. Planifiez votre itinéraire en avance, en utilisant par exemple un GPS poids lourds ou TomTom Camping-car. A défaut, lisez bien les panneaux si vous ne connaissez pas les routes sur lesquelles vous circulez. Ne tentez pas de vous glisser dans un espace trop restreint et gardez à portée de main les dimensions de votre véhicule. Lors des manœuvres, deux solutions contre les rochers qui se cachent derrière votre pare-chocs : 1. Faire descendre un passager pour vous guider ou 2. Installer une camera de recul.

Contre le gel :

Si vous hivernez votre camping-car, assurez-vous de bien vidanger tous les tuyaux, y compris ceux du circuit d’eau chaude. Si vous utilisez votre camping-car l’hiver dans des zones froides, pensez à faire fonctionner votre chauffage et votre chauffe-eau régulièrement pendant la journée. N’attendez pas que votre réservoir d’eaux usées soit plein pour le vider. La nuit, si possible, coupez votre arrivée d’eau et ouvrez les robinets.

Contre les infiltrations d’eau :

Les infiltrations d’eau surviennent en général suite à l’usure d’un joint d’étanchéité (les UV sont la première cause), à la mauvaise pose d’équipement additionnel ou à un choc. Les camping-cars qui restent dehors sous la neige l’hiver sont souvent sujets aux infiltrations mais aussi à la déformation du toit. Ranger son véhicule sous abri est la première ligne de défense.
Faites vérifier régulièrement par un concessionnaire de la marque de votre camping-car l’étanchéité de toute votre cellule. Suite à une telle inspection un certificat vous sera délivré, obligatoire chaque année pour valider la garantie de votre camping-car (s’il est toujours concerné). Une fuite peut s’avérer extrêmement coûteuse et ce n’est pas couvert par les contrats d’assurances. N’attendez pas pour faire réparer : les dégâts ne feront que s’aggraver.

Rappel : les dégâts liés au gel et les infiltrations ne sont pas couverts par les compagnies d’assurance. Prévenir est donc essentiel !

Demande de devis

Leave a Reply